Festival Hors les murs et 3e Quinzaine du livre suisse

Avec le soutien de

 

 

Parce que la lecture n’a jamais été aussi importante que dans ce contexte si particulier, et que la Foire tenait à maintenir sa mission de promotion du livre en 2021 elle a déployé un Festival Hors les murs, un événement organisé du 6 au 16 mai 2021, auquel a été associé la littérature suisse. A nouveau les circonstances ont amené les organisateurs à proposer une nouvelle expérience en ligne. Ce festival pluriel de 11 jours a oeuvré avec les éditeurs et les librairies, s’est baladé dans plusieurs lieux culturels et non culturels bruxellois, et a permis de faciliter l’accès à la littérature pour tous.

Au programme : une centaine de rencontres filmées avec des auteurs des quatre coins de la francophonie, dont une quarantaine de grandes rencontres, des ateliers en ligne et la découverte de plusieurs lieux insolites.  Avec une littérature suisse bien présente, comme un avant-goût de l’édition 2022, et une mise en avant de nos éditeurs dans plus d’une quinzaine de librairies belges et françaises:

à Battice, Librairie Marque Tapage

à Braine-l’Alleud, Librairie Le Baobab

à Bruxelles, Librairie Tulitu

à Bruxelles, Librairie Abao

à Bruxelles, Librairie A livre ouvert – le raconteur

à Dinant, Librairie Dlivre

à Liège, Librairie La Commanderie

à Liège, Librairie Livre aux Trésors

à Liège, Librairie BD Liège

à Mons, Libraire Scientia

à Namur, Libraire Papyrus

à Namur, Librairie Point Virgule

à Tournai, Librairie La Procure

à Marseille, Librairie Maupetit

à Paris, Libraire du Centre culturel suisse

Vitrines et tables de librairies

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les grandes rencontres en ligne avec des auteur.e.s suisses 

Noir de noir : belge ou suisse ? avec Nicolas Feuz

Il en va du polar comme du chocolat noir : certains ne jurent que par le belge et d’autres ne veulent que du suisse. Cette rencontre montrera que, quoi s’il en soit, la saveur réside toujours dans les bonnes proportions de la recette. Et comme les auteurs réunis ici sont des chefs étoilés dans le traitement du suspens, vous voudrez certainement déguster… un peu de tout ! (avec Alain Berenboom et Michel Claise/ Patrica Hespel)

Les maisons ont de la mémoire ! Rencontre entre Pauline Delabroy-Allard et Bruno Pellegrino 

Qu’est-ce qu’habiter provisoirement un lieu ? Quels secrets enfouis les maisons révèlent-elles à leurs hôtes de passage ? Quels sentiments, quelles sensations éveillent-elles chez les plus attentifs d’entre eux ? Une rencontre inédite entre deux jeunes écrivains de langue française très prometteurs : après Ça raconte Sarah (Minuit, 2018), Pauline Delabroy-Allard revient avec Maison-tanière (L’Iconoclaste), récit qui évoque deux séjours d’écriture dans des maisons propices au recueillement ; Bruno Pellegrino, romancier suisse couronné du Prix François-Mauriac 2019, livre avec Dans la ville provisoire (Zoé, 2021) un roman envoûtant sur l’absence et ses traces.

 

Remise des prix du 2e concours Libre d’écrire

La CAAP (Concertation des Associations Actives en Prison), le Service de la Lecture publique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Foire du Livre de Bruxelles et l’ADEPPI organisent un concours d’écriture à l’intention des détenu.e.s des prisons belges de la Fédération. Cette année, plus de 130 textes sont arrivés de 17 prisons différentes. Cinq prix vont être remis : poésie, fiction, récit de vie, oralité/slam, hors champ. La Compagnie Gambalo assurera la lecture des textes des lauréat.e.s. Un moment d’émotion assurée, en présence de Nicolas Feuz, président du jury 2021.

Histoire d’un soulèvement, une lecture racontée par Laurence Boissier

Avec Histoire d’un soulèvement (art&fiction, 2020), l’autrice et artiste suisse Laurence Boissier vous emmène faire l’ascension de ce colossal mythe helvétique que sont les Alpes. Huit jours de randonnée sur les pas d’un guide plutôt particulier pour qui les mammouths se sont éteints hier. Sarcastique, enlevée et jubilatoire : après cette lecture, vous ne partirez plus en randonnée tout à fait comme avant !

La Suisse n’est pas une île : rencontre entre Élisa Shua Dusapin et Alain Freudiger

Élisa Shua Dusapin et Alain Freudiger sont deux voix importantes de la nouvelle littérature suisse. Le corps sportif et les sacrifices que la pratique de haut niveau exige des athlètes occupent une place importante dans leurs derniers livres : s’il est question de saut à ski et du destin glorieux et dérisoire de Matti Nykänen dans Le mauvais génie (La Baconnière, 2020) d’Alain Freudiger, Élisa Shua Dusapin narre la rencontre entre une jeune costumière et un fascinant trio d’acrobates dans Vladivostok Circus, son troisième roman. Partageant un goût commun pour les arts de la scène et une curiosité pour le monde et la diversité de ses cultures, Elisa Shua Dusapin et Alain Freudiger représentent toutefois des esthétiques littéraires différentes, et illustrent la diversité et la vitalité des littératures suisses.

Ballade BD entre les pierres tombales du cimetière de Laeken avec Alex Baladi, et Marc Hardy et Gérard Goffaux

Avec ses nombreuses personnalités belges des arts et des lettres qui y sont inhumées, le cimetière de Laeken est un joyau au cœur de la ville avec une statuaire et une architecture époustouflantes. Une ballade filmée est proposée sous l’égide du neuvième art où l’on ira à la rencontre d’artistes qui illustreront le concept de dernier voyage sur leurs planches et dans les murs du plus beau site funéraire bruxellois. Et rendront par ailleurs hommage à quelques personnes inhumées en proposant des lectures auprès de leurs tombes