Le coup de coeur de la Libraire solitaire

Pierre-André Milhit, Lettres aux gisants, Festival de la correspondance, Mase

« Soyez préservé de l’effondrement des montagnes, des orages destructeurs et de l’oubli. »

Quel drôle de livre ! Reçu au courrier du matin, tout bien emballé dans son joli carton.

Ce cher Milhit ! il n’a pas fini de me surprendre! Poète libertaire dans les années 70, son parcours livresque est parsemé d’opuscules originaux. La Garde-barrière, les 1440 minutes, la ritournelle de l’araignée pour ne citer que quelques titres. Chacun de ses livres est une aventure, un régal de mots et d’émotions.

Ici nous visitons, avec lui, le cimetière de Mase. Du 8 octobre 2019 au 7 janvier 2021, l’ami poète écrit une lettre aux 141 gisants que cette nécropole alpestre abrite. Avec une infinie délicatesse et une immense tendresse il s’adresse à ces chers disparus. « Milhit – Gisants », est un de ces livres qu’on emmène partout avec soi pour le savourer à tout moment de la journée. Un livre de chevet ?