Le coup de cœur de la Librairie nouvelles pages

Karelle Ménine, Nimbe noir, Labor et Fides, 2022, 156 pages

Les travaux de Karelle Ménine sont de grande qualité et plutôt que de nous donner des réponses ils nous font nous interroger à l’instar de son dernier livre.
Avec Nimbe noir publié aux éditions Labor et Fides dans la très belle collection lignes intérieures l’auteure nous offre un texte de l’intime tout en allant vers l’autre.

Le livre s’ouvre ainsi :

Vous m’avez demandé d’écrire sur ma relation à Dieu.
Vous me l’avez demandé.
Vous avez ajouté : « Même une non-relation ».
Et cela a tout permis.
Mais comment, à présent, transmuer cela en mots ?

Pour répondre à cette si difficile question, lui est alors revenu en mémoire l’image d’une femme priant dans le silence d’une abbaye, qui l’avait marquée enfant. Elle part et nous fait rencontrer des femmes et des hommes de différentes cultures et croyances, pour se questionner, pour voir l’autre, les comprendre et les accompagner jusqu’à l’émouvant voyage à Sobibor relaté en deuxième partie pour un hommage à une jeune femme morte dans ce camp d’extermination nazi.

Elle s’interroge et nous fait nous interroger. Elle ne répond pas clairement à la question mais on perçoit tout son cheminement avec la force de son écriture, où chaque phrase est soignée, où chaque mot est précis et utile.